Pour comprendre et analyser la perception des Français à l’égard des technologies et de leur place dans l’avenir, l’Académie des technologies (1) et OpinionWay ont réalisé un sondage qui nous apprend que les Français s’intéressent fortement à la technologie (79%) mais qu’en même temps elle les inquiète (38%) et ils sont 68% à craindre que la technologie apporte au moins autant de dangers que d’opportunités pour leurs enfants…

La technologie occupe une place importante dans notre société. Quelle est le regard Français face au progrès ? L’Académie des technologies et OpinionWay ont réalisé un sondage

« La société française, aujourd’hui, a peur de l’avenir » affirmait dans l’ouvrage « Réinventer le progrès »(2) le journaliste économique Philippe Frémeaux. Il faut, en effet, s’adapter aux mutations technologiques et comme l’expliquait Michel Cartier dans son livre paru en 2001, « Quelle société voulons-nous laisser à nos enfants ? » (3), « Il est beaucoup plus facile en effet de modifier un circuit électronique ou un produit qu’un comportement. »
L’irrésistible essor de la technologie, à travers l’industrialisation, les biotechs, la révolution de la production agricole, la multiplication des services, … crée une interdépendance croissante à la fois dans le pays et entre les nations. Alors, à l’instar de Tocqueville, pour rassurer les Français, il faudrait sauvegarder la liberté des individus au sein de la démocratie ou, comme le souhaitait le Général de Gaulle, sauvegarder « l’âme et la dignité des hommes, la liberté des citoyens » de la massification et de l’uniformité des technologies (4). Car le problème sous-jacent à ces inquiétudes n’est-il pas de donner à la technologie une orientation qui la mette au service des individus et de l’intérêt général ?

49% des Français perçoivent leur pays comme le leader du progrès technologique dans la santé. L’aéronautique et l’aérospatiale (35%) sont ensuite plébiscitées, suivies en troisième position par l’automobile 18%. Ils ne sont que 10 % à voir la technologie comme leader dans l’intelligence artificielle ou 7 % dans les green tech. Reste qu’ils considèrent que le progrès de la technologie est inéluctable, car il est désormais intégré à leur quotidien avec des innovations telles qu’Internet, le smartphone, la PMA, etc. Dans ce contexte où il devient impossible de l’éviter, les Français attendent plus d’informations concernant les conséquences de la technologie, notamment celles prêtant à controverse. Comment maîtriser la technique toujours rebondissante et le progrès sans fin qui semblent emporter l’homme et la civilisation dans un tourbillon infini d’innovations et de puissance ? Comment faire pour que le rêve démiurgique de l’homme, progressivement réalisé grâce aux technologies, ne devienne demain un monde diabolique ?